Ateliers

GUINEAR-DIMEDIMALI a mis en place 4 ateliers avec des subventions publiques:
⇒la teinture des tissus de l’atelier au Foyer Saint-Joseph ( 2010): projet relativement modeste: 5.120.000 gnf. (664,93 €), dont 70% (465,45 €) a été financé par la  sous-préfecture Ribera Baja del Ebro (Saragosse). Cela impliquait la mise en œuvre d’un atelier de teinture des tissus pour les femmes pauvres dans le village de Dubréka dans l’ une des maisons dépendantes du Foyer Saint – Joseph de Conakry.

 

Atelier de Saponification au Foyer Saint-Joseph (2011):
Ce projet a été monté pour créer un atelier de saponification pour un groupe de femmes sans ressources. En Guinée, compte tenu du faible pouvoir d’achat de la population, on continue de produire (et vendre) le savon fait à la main. Le projet chiffrait à 6.873.000 gnf (828.07 €), dont 75% (621,05 €) a été financé par la Ville d’Utebo (Saragosse). Cette coopération a conduit à la création d’une douzaine d’emplois.

Atelier de Teinture de Tissus, financé par la  Ville de La Almunia (Saragosse) (2011): Ce nouvel atelier de teinture de tissus c’est une autre intervention dans l’environnement du Foyer Saint-Joseph, touchant les femmes en risque d’exclusion sociale. Le budget s’élève à 6.995.000 gnf (842.76 €), dont 75% (632,07 €) était pris en charge du budget de la coopération de la mairie de la Ville de La Almunia.

Atelier de saponification de l’Association des femmes pour le développement « Djigui » (2012): Grâce au financement de la ville de Calatayud (Saragosse), on a pu monter un de projets les plus ambitieux,qui impliquait la construction d’une prestation de saponification comme atelier pour l’Association des femmes pour le développement « Djigui » du quartier d’Hamdallaye, ainsi que sa fourniture d’équipements et ustensiles (soude caustique,huile, gants,réservoir et table … etc.). Le coût total s’est élevé à 15.659.000 gnf (1,739.88 €), dont la ville de Calatayud a accepté de payer 68% (1183 €) dans son appel à l`aide au développement pour 2011. Cet atelier a été un grand avancement à cette association des femmes, parce qu’il a fournie espace et ressources qui étaient complètement hors de la portée de leurs moyens.

 

 

 

 

 

 

 

 

⊗En GUINEAR-DIMEDIMALI essaye d’ être auto – suffisante et ne pas compter sur l’ aide publique, ce qui ne veut pas dire, bien entendu, que nous y rejetons: Il est un moyen d’arriver à plus de gens. Mais après les fortes coupures dans le budget de la coopération par le gouvernement espagnol et de nombreuses institutions publiques et privées (à partir de 2012), cette option semble désespérément limitée.